The BSC supports the employees of BAnQ

The BSC expresses its enduring support for the employees of Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ). On 18 July 2017, the BSC sent the following letter of protest to the Ministre de la Culture et des Communications and to the Premier ministre du Québec. #JeSoutiensBAnQ


Luc Fortin, Ministre de la Culture et des Communications
Ministère de la Culture et des Communications
Édifice Guy-Frégault
225, Grande Allée Est, bloc A
1er étage
Québec (Québec) G1R 5G5

18 juillet 2017

Monsieur le Ministre,

Je vous écris à titre de présidente de la Société bibliographique du Canada (BSC-SbC). Association bilingue, la SbC regroupe des chercheurs qui s’intéressent à l’histoire du livre et de l’imprimé au Canada. L’un des objectifs de la SbC est de valoriser la conservation et la préservation des manuscrits, des archives et des publications en divers formats. Nous comptons parmi nos membres plusieurs institutions, professeurs, chercheurs, archivistes et bibliothécaires québécois. Nous tenons donc à exprimer notre soutien indéfectible à l’égard des employés de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) et à témoigner de notre profonde indignation face aux coupures budgétaires annoncées récemment et qui auront des effets néfastes certains sur les lecteurs, les chercheurs ainsi que sur le patrimoine bibliographique du Québec.

Au cours des deux dernières décennies, les institutions liées au patrimoine culturel du Québec et du Canada n’ont malheureusement cessé de faire l’objet de multiples coupures budgétaires. Alors que le contexte budgétaire apparaît favorable – comme en témoigne le surplus de 2,2 milliards de dollars récemment annoncé par le Premier ministre Philippe Couillard –, nous ne comprenons pas pourquoi le gouvernement du Québec veut de nouveau mettre en œuvre des mesures de réduction financière menaçant le fonctionnement même de la BAnQ. Étant donné la grande popularité des bibliothèques et la mission fondamentale de la BAnQ, ne serait-il pas préférable de mettre ce surplus à contribution afin de maintenir, voire d’améliorer, le financement de la BAnQ ? Cette institution primordiale joue un rôle phare pour la préservation et la diffusion des précieux textes imprimés et manuscrits, assurant ainsi la pérennité de la culture québécoise pour les générations à venir.

Nous vous enjoignons, M. Fortin, de reconsidérer les coupes annoncées au budget de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et de défendre cette importante institution auprès du Conseil du Trésor afin qu’elle puisse continuer d’acquérir, de conserver, et de rendre accessible le patrimoine du Québec.

Ruth-Ellen St. Onge, Présidente de la BSC-SbC et les membres du Conseil exécutif de la BSC-SbC

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *