In Memoriam Francess Halpenny (1919-2017)

La SbC commémore la vie et les accomplissements de Francess Halpenny qui a joué un rôle prééminent dans le monde de l’édition et de la bibliothéconomie au Canada pendant plus que soixante années.

Francess a reçu sa maîtrise en études anglaises au University College de l’Université de Toronto. Elle est devenue rédactrice aux presses de l’Université de Toronto (UTP) en 1941, et y a travaillé pendant plusieurs décennies. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, elle était observatrice météorologique pour la RCAF en Terre Neuve et à l’île du Prince Édouard. En 1957, elle a été nommée Rédactrice de l’UTP, puis Directeur-Rédactrice en chef en 1965. Francess a quitté son poste de rédactrice à l’UTP en 1969 pour prendre celui de Rédactrice en chef du Dictionnaire biographique du Canada. Mais, elle a continué de travailler à temps partiel aux presses UTP comme codirectrice entre 1979 et 1984.

En 1972, on l’a nommée Doyenne de la Faculté des sciences bibliothéconomiques à l’Université de Toronto et professeure de bibliothéconomie. À la Faculté, elle a donné un cours sur l’édition contemporaine pendant dix-huit années. Elle est l’auteure de nombreux articles sur la rédaction, l’édition et la biographie. Par exemple, Francess a rédigé le volume Editing Twentieth Century Texts : Papers Given at the Editorial Conference, University of Toronto, November 1969 (UTP, c. 1972) et elle est l’auteure des oeuvres Education for Bibliography et Practice of Bibliography (Committee on Bibliographical Services for Canada, National Library of Canada, 1979). En 2001, elle a écrit « 100 Books for 100 Years », un article sur sa carrière et sur l’histoire de l’UTP pour les Cahiers de la Société bibliographique du Canada. En mars 2017, elle a publié son autobiographie, A World of Words. Quand elle décrivait son travail de rédactrice, Francess soulignait souvent l’importance de comprendre le côté technique de l’édition et d’avoir autant du respect pour le travail des compositeurs, des imprimeurs et des correcteurs que pour ceux et celles qui s’occupaient de l’art de former « la liste » d’une maison d’édition universitaire.

Francess a reçu de nombreux prix pour le service exceptionnel qu’elle a rendu aux lettres et à la recherche au Canada. Elle a été nommée Officier de l’ordre du Canada en 1979 et Compagnon en 1984. En 1983, elle a reçu le Prix Molson du Conseil du Canada pour ses contributions distinguées au patrimoine intellectuel et culturel du Canada. La Société royale du Canada lui a décerné du titre de Membre de la Société en 1977, et onze universités canadiennes l’ont nommé doctorante honorifique.

Nous nous inclinons devant Francess et tout ce qu’elle a accompli au cours de sa carrière remarquable. N’oublions pas ses contributions immenses à la recherche, aux bibliothèques et à la vie intellectuelle au Canada.

Pour en savoir plus sur sa vie, allez voir : http://humphreymiles.com/tribute/details/5174/Francess-Halpenny/obituary.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *