À la mémoire d’Ernest (Ernie) B. Ingles

C’est avec une profonde tristesse que nous soulignons aujourd’hui le décès soudain d’Ernie Ingles, survenu le 17 septembre dernier. Ernie Ingles fut président de la Sbc-BSC de 1989 à 1991, et récipiendaire de la Médaille Marie Tremaine en 1996. De santé fragile depuis de nombreuses années, son état s’était récemment amélioré et c’est avec optimisme qu’il déclarait « la vie est belle » dans une lettre adressée en juillet dernier à la Société bibliographique du Canada, mentionnant qu’il attendait avec impatience notre assemblée annuelle de 2021, à Edmonton.

Après une longue et éminente carrière, Ernie Ingles aura laissé sa marque dans presque tous les aspects de la bibliothéconomie universitaire. Bibliothécaire de livres rares à l’Université de Calgary, bibliothécaire universitaire de l’Université de Régina et vice-recteur, bibliothécaire universitaire et directeur de l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information de l’Université d’Alberta, Ernie Ingles a apporté d’importantes contributions quant à la capacité de recherche et à l’efficacité des services de nos établissements universitaires, et c’est avec plus d’une vingtaine d’organismes professionnels qu’il a volontiers partagé aussi bien son sens aigu de l’organisation que ses qualités de chef de file. Il a également encadré nos futures bibliothécaires au sein de son institut, le Northern Exposure to Leadership Institute (Institut de l’Approche nordique du leadership). De plus, il a publié cinquante-sept articles, effectué près de 200 présentations lors de conférences et il est à l’origine de la création de consortiums, de groupes d’utilisateurs et de réseaux de ressources dans les Prairies. 

En tant que bibliothécaires et historiens du livre, nous devons beaucoup à Ernie Ingles pour son travail bibliographique éclairant et inspirant, tout particulièrement pour son oeuvre extraordinaire à titre de directeur fondateur de l’Institut canadien de microreproductions historiques / Canadian Institute for Historical Microreproduction (désormais Canadiana.org). Identifier, recueillir, filmer et rendre accessible le patrimoine imprimé canadien d’avant 1900 est une tâche monumentale qui en aurait découragé plus d’un. Les générations d’universitaires canadiens d’aujourd’hui et de demain ont beaucoup de chance qu’Ernie Ingles ait relevé ce défi. En plus de son travail à l’ICMH, Ernie Ingles a publié un certain nombre de bibliographies notables : Canada pour Clio Press, en 1990; Bibliographie des bibliographies canadiennes / The Bibliography of Canadian Bibliographies avec Gordon Adshead, en 1994; et la troisième édition de Peel’s Bibliography of the Canadian prairies to 1953 avec Merrill Distad, en 2003.  

Nous avons perdu un ardent défenseur de la préservation et du partage de notre patrimoine textuel, l’un des plus passionnés et des plus éloquents, mais Ernie Ingles nous a laissé un héritage impressionnant que nous devons continuer à bâtir. 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.